Quand les mailles du filet se resserrent, s’entrainer à passer à travers

Pour 2017, je propose 1 heure de méditation par jour à tous les terriens. Sans dieu extérieur et tout puissant. Juste un examen de conscience corporelle, émotionnelle, intellectuelle. Une qualité de présence dans le monde perçu au large.

Malgré tous les souhaits de bonne année, nous savons qu’autre chose a lieu actuellement, bien plus sombre, et que nous ne sommes pas sortis de l’auberge. Le premier attentat (médiatisé) a eu lieu à Istanbul ce 1er janvier. Si vous avez regardé les images du tueur qui entre à la Reina, ne nous illusionnons pas, le permis de tuer n’importe qui n’importe quand a été donné sur terre. Différents désirs de totalitarisme traversent actuellement les esprits, le frein de la culpabilité (tu ne tueras point) ou de l’identification à l’autre (ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasse) ne marche pas quand la haine et ses discours idéologiques ont pris possession des êtres. Nous sommes en roue libre, vers de multiples formes de déshumanisations dont notre modèle de société de surconsommation, de surcompétition et d’impérialisme narcissique n’est pas exempte depuis quelques siècles. L’état du monde actuel en témoigne également.

Je ne suis pas pessimiste, juste lucide.
Je sais aussi que les Communs matériels et spirituels font leur chemin, et que de nombreuses personnes travaillent au meilleur, développant une conscience trans-personnelle de très belle qualité.
Mais il faudra du temps, vu la densité de l’égrégore de haine, de violence et d’inepties idéologiques qui ne manquent pas en plus d’être manipulées politiquement de manière totalement irresponsable.

Il faut donc savoir se préparer, calmement et quotidiennement, à apaiser notre émotionnel de tous les stress et traumas personnels et collectifs, même de ceux que nous n’avons pas l’impression de ressentir dans la vie courante. Les dénis de réalité et les systèmes de défense font partie des nombreuses carapaces et stratagèmes que nous fabriquons inconsciemment pour ne pas voir ce qu’il se passe.

Nous devons en 2017 développer des qualités de sagesse, de recul et de conscience hors normes. Se spiritualiser, non pas pour fuir ailleurs, mais bien pour travailler la matière, l’incarnation, le ici et maintenant, avec et entre nous. Pour pouvoir penser avec clarté, et entrer collectivement dans l’âge de raison.

L’introspection, la méditation et la pleine conscience deviennent désormais un acte politique, grâce à l’intuition, à la paix affective et au discernement que cela peut donner en période chaotique. Parler des phénomènes sociaux ne suffit pas, toute l’intelligence intellectuelle est déjà présente, nous brillons d’intelligences, mais le cerveau humain est souvent à la butée de lui-même, dans sa caverne, replié sur lui-même. Il faut parler, écrire et diffuser certes, dire ce que l’on voit et ce que l’on sait dans de multiples récits et dialogues ouverts. Pour ouvrir les imaginaires et envisager des possibles.

Mais autre chose a lieu plus profondément dans l’inconscient et l’affectif de l’espèce devenant humaine et nécessite l’engagement amoureux de ceux qui connaissent cette voie, la voie des processus de paix à partir du monde intérieur. Quand nous agissons dans des états modifiés de conscience, l’infiniment grand s’accorde à notre intime mondialité. Ne le croyons pas, faisons-le.

Tracer notre ligne droite intérieure et vibratoire, quoi qu’il se passe, en allant à l’essentiel dans les vies quotidiennes et les qualités relationnelles, et en visant l’année 2023, dans 6 ans, en pensant et en incarnant dès à présent l’après guerre, quelles que soient les formes qu’elles prennent (l’économie mondiale en est déjà une).

Le sens des responsabilités nous apportera de profondes joies, celle d’avoir contribué dans notre for intérieur à tenir l’humanité dans nos bras.

Sandrine Delrieu. 1 janvier 2017

Lettres à Nour - Cellules - Benzine/Delrieu

Un commentaire sur “Quand les mailles du filet se resserrent, s’entrainer à passer à travers

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :