Les relations monologuées

« Marie remarque parfois que les personnes sont en relation avec l’idée qu’elles se font d’une autre personne, l’assignant à une place dans leur propre scénario intérieur. Ce que l’on pourrait appeler « la place de l’autre dans mon désir » (lieu où l’autre s’il est sujet de sa vie n’ira jamais : « je ne suis pas ton objet ! »).

Étrange manière de ne pas être en relation avec la personne elle-même, tout en croyant l’être parfois intensément.
« La place du désir de l’autre » met peut être en danger de ne pas pouvoir le soumettre à l’emprise (et de ne pas correspondre au fantasme que nous nous en faisons). 

Cela explique pas mal de conflits et parfois de violences dans les relations. Et bien souvent, ce sera la faute de cet autre de ne pas accepter la prison dans laquelle il est désiré assigné. C’était pour ton bien ! Je pensais à toi !
Ah bon ? Ne vois tu pas que tu pensais à ma place ? Et que se faisant, tu monologuais ? »

SD Février 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :